Dieu seul DIEU Seul

DIEU Seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Royaume de Dieu Spiritualité

Maître Eckhart

De l'accomplissement
Du détachement
Vie contemplative
Pauvreté en esprit
Des justes
Le juste
Du Fils de Dieu
Livre des consolations
Perfection de l'âme
Union Dieu-âme
Instruction spirituelle

Le corps et l'esprit

Jésus-Christ s'exprime ainsi dans L'Evangile : "Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain pour s'y conquérir un royaume et revenir à la maison. Notre-Seigneur Jésus-Christ nous apprend par ces paroles combien l'homme est de haute naissance par sa nature et combien est divin ce à quoi il peut arriver par la grâce. Ces paroles touchent aussi à une grande partie de la sainte Ecriture.

On doit en premier lieu savoir, et c'est d'ailleurs révélé, que l'homme porte en soi deux espèces de natures : le corps et l'esprit. De là vient qu'on a dit : qui se connaît soi-même connaît toutes les créatures. Car toutes les créatures sont ou bien corps ou bien esprit. Conformément à cela l'Ecriture enseigne sur l'homme qu'il y aurait en nous un homme extérieur et un autre homme, intérieur.
A l'homme extérieur appartient tout ce qui en nouvs adhère sans doute à l'âme mais est occupé de la chair et mélangé avec elle et a une action commune, corporelle, avec chaque membre, avec l'oeil et l'oreille, la langue, la main etc. C'est ce que l'Ecriture appelle en bloc le "viel homme", l'homme "terrestre", "extérieur", "ennemi", "servile".
L'autre homme qui est en nous est l'homme intérieur. L'Ecriture l'appelle un homme "nouveau", "céleste" ou "jeune", un "ami" un homme noble. Et c'est l' "homme noble" dont l'Ecriture nous raconte qu'il partit pour un pays lointain, s'y conquit un royaume et revint chez lui. Il faut aussi mentionner ici ce que dit Jérôme et ce que disent d'ailleurs les maîtres avec ensemble, que chacun de nous, en tant qu'il est un homme possède un bon esprit, un ange, et un mauvais, un diable. Le bon ange conseille et pousse sans relâche l'homme vers ce qui est bon et divin et solide, et céleste, et éternel. L'esprit mauvais conseille et pousse incessamment l'homme vers ce qui est temporel et périssable, vers ce qui est mauvais et méchant et diabolique. Le même esprit caresse toujours l'homme extérieur et se procure secrètement par lui à tout moment un accès à l'homme intérieur. Tout comme le serpent avait aussi caressé la femme Eve et par elle l'homme Adam. L'homme intérieur est Adam : l'homme dans l'âme. Il est le bon arbre qui produit sans cesse de bons fruits, le champ où Dieu a placé son image et ressemblance ; et il y sème "la bonne semence", la racine de toute sagesse, de tout art, de toute vertu, de tout bien, semence de nature divine, laquelle semence est le Fils de Dieu, le Verbe de Dieu. Mais l'homme extérieur est son ennemi et là-dessus a semé et jeté le mal, "l'ivraie". De celui-ci saint Paul dit : "Je trouve en moi ce qui m'est nuisible et qui est opposé à ce que Dieu commande et conseille" -ce que Dieu a commandé et a dit et dit encore dans le tréfonds de mon âme. Et ailleurs il se plaint en disant : "Oh, malheur à moi homme malheureux, qui me délivrera de ce corps de mort !" Et de nouveau à un autre endroit : "l'esprit de l'homme et sa chair ne cesse de lutter l'un contre l'autre. La chair conseille le vice et la méchanceté, l'esprit de Dieu conseille l'amour de Dieu, la paix, la joie et toute vertu. Qui vit selon l'esprit et suit ses conseils il appartient à la vie éternelle; qui suit la chair, il meurt !" L'homme intérieur est le bon arbre dont parle Jésus-Christ, qui produit toujours de bons fruits et jamais de mauvais. Car il veut le bien et s'efforce vers le bien, planant lui-même dans le bien en soi sans être touché par ceci et cela. L'homme extérieur est le mauvais arbre qui ne peut jamais produire de bons fruits.

L'homme spirituel

Maître Eckhart