Dieu seul DIEU Seul - CONNAITRE DIEU

DIEU Seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Royaume de Dieu Spiritualité

Maître Eckhart

De l'accomplissement
Du détachement
Vie contemplative
Pauvreté en esprit
Des justes
Le juste
Du Fils de Dieu
Livre des consolations
Perfection de l'âme
Union Dieu-âme
Instruction spirituelle

De la connaissance de Dieu
Maître Eckhart

Je vais maintenant parler d'une pure connaissance de Dieu. C'est vers vous que je me tourne, frères et soeurs, qui êtes les chers amis de Dieu et êtes chez vous auprès de lui. Suivez donc un exposé difficile et conforme aux règles de l'art !
  Un mot d'abord sur les dénominations de la sainte Trinité ! Quand on parle du Père, du Fils ou du Saint-Esprit on a en vue les Personnes divines, quand on parle de la Divinité, la nature divine. Dans la Divinité sont les trois Personnes en vertu de l'unité de leur nature. Elles s'écoulent en tant que personnes séparées comme en tant qu'essence dans l'essence divine, où elles sont la divinité. Non pas que la divinité soit quelque chose de différent d'elles : elles sont elles-mêmes la divinité, en tant que leur nature et essence n'est qu'une. Elles s'écoulent dans l'essence : car l'essence n'est saisie que parce qu'elle est elle-même ; elle demeure dans une paix inviolée, et son action est seulement de se connaître elle-même par lui-même.
Débouchant dans la divinité, les trois Personnes sont devenues une unité indivisible. Là le Père s'écoule dans le Fils et le Fils à son tour dans le Père. (Comme le dit Notre-Seigneur Jésus-Christ : " Celui qui me voit, voit mon Père, mon Père est en moi et moi en lui. ") Et tous deux s'écoulent dans le Saint-Esprit et le Saint-Esprit à son tour en eux. (Comme le dit Notre-Seigneur Jésus-Christ : " Moi et mon Père avons un seul esprit. ") Mais c'est justement dans cet écoulement, dans cette pénétration réciproque que le Père dit la Parole, ou le Fils, et s'exprime dans le Fils pour toutes les créatures. Et en tant qu'il se retourne vers lui-même, il s'exprime pour lui-même. Ainsi le fleuve s'est écoulé en lui-même - comme dit saint Denys.
  Ainsi cet écoulement réciproque dans la divinité est en même temps un parler sans mot ni son, un entendre sans oreilles, un voir sans yeux : chacune des Personnes parle sans mot et s'exprime pour chacune des autres - un écoulement dans lequel il n'y a rien d'écoulé ! Elle présente, plus qu'autre chose, une image de cette pénétration réciproque : tandis que ses puissances supérieures et sa nature simple sont en elles-mêmes déterminées d'une même manière, chaque puissance s'écoule dans les autres, et s'exprime pourtant en même temps à elle-même sans mot ni son. - Bienheureuse l'âme qui en arrive là pour contempler la lumière éternelle !

  Bon ! maintenant on pourrait demander comment il en va du pouvoir créateur des Personnes : s'il leur revient en propre en tant que Personne ou en vertu de leur appartenance à l'essence. A cela il faut répondre : Les trois [Personnes] ne sont là qu'un Dieu. Non pas que l'une d'elles soit là antérieurement à l'autre : bien plutôt sont-elles comme d'une nature et essence comme n'étant tout simplement qu'un principe premier. - En tout cas, l'action elle-même n'appartient qu'à la Trinité et non à l'unité essentielle [des Personnes]. - Ceci a besoin d'explication ; saisissez-le donc tout à fait exactement !
  Tout discours se reprend dans le non-discours : de cette manière les Personnes sont une incarnation de l'essence. - " Comment peut-on appeler cela un "se reprendre " ? " Parce qu'il n'y a ici ni un quelque chose de nouveau qui soit survenu, ni un quelque chose ayant été présent ! Au moyen de ce retour dans l'unité essentielle, la Trinité possède en chaque Personne le même pouvoir créateur et a accompli toutes ses oeuvres sans être elle-même mise en mouvement, ou ne serait-ce que touchée, par les choses.
  Encore un mot sur la proposition : " Les trois Personnes sont une incorporation de l'essence ! " Elle exprime deux choses. " Elles sont. " Par là chaque Personne est posée expressément comme une essence propre, mais : "une incarnation de l'essence" par où s'exprime que les trois Personnes et la nature unique ne font aussi ensemble qu'une essence propre. Voyez ! c'est en cela que les trois Personnes incarnent l'être unique que chaque forme particulière ou Personne possède le même pouvoir créateur ; ce pouvoir n'appartient qu'à la Trinité parce que sa nature et son essence est l'unité. - Mais en voilà sans doute assez là-dessus !

  " Deux choses ont été distinguées en Dieu : Essence et Nature. J'entendrais volontiers là-dessus, Seigneur, une instruction. " - Essence est par rapport à soi-même. Nature par contre désigne ce qui est commun pour les Personnes ; et pourtant tous deux ne sont qu'un. - " Excellent ami, pour l'amour de Dieu, dis-m'en davantage sur cette distinction ! " - Comprenez-moi là-dessus avec un sens éclairé et un esprit élevé ! Voyez ! Dieu, tel qu'il est en soi, a 'essence ; et l'être habile dans une paix inviolée ; c'est pourquoi il est immuable : il ne s'exprime pas, il n'aime pas, il ne produit pas. Et pourtant il met en mouvement ce qui se meut !

Connaître Dieu >> page 2