Dieu seul DIEU Seul

DIEU Seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Royaume de Dieu Spiritualité

Thérèse de Jésus
Chemin de la perfection

Chapitre 15
Chapitre 16 et 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22 & 23
Chapitre 24 & 25
Chapitre 26
Chapitre 27 & 28
Chapitre 29
Chapitre 30
Chapitre 31
Chapitre 32
Chapitre 33 & 34
Chapitre 35
Chapitre 36 & 37
Chapitre 38
Chapitre 39
Chapitre 40
Chapitre 41
Chapitre 42

LE CHEMIN DE LA PERFECTION
Chapitre 30

De ces paroles du Pater : Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne.
Leur application à l’oraison de quiétude qui commence d’être expliquée.

Quand on a une faveur à demander, il faut songer à la façon de faire la demande, à l’objet de la demande, et à notre besoin, d’une manière claire et précise, comme la prière enseignée par notre Divin Maître.

Une seule parole, O Jésus, aurait pu suffire, puisqu’on s’adresse à notre Père qui connaît ce dont on a besoin, comme Vous- même aviez agi en Vous adressant a Lui a Gethsémani. Mais Vous savez, Jésus, que nous ne sommes pas soumis comme Vous à la volonté de notre Père, et qu’il était nécessaire de formuler avec précision l’objet de nos demandes.

Nous devons donc réfléchir avant de les présenter parce que Vous savez Seigneur que nos désirs sont contrariés et qu’on risquerait de refuser les faveurs de Dieu.

Appliquez-vous, mes filles à réaliser ce que vous demandez dans l’oraison dominicale, afin d’accepter ce que votre Père vous accordera. Priez pour recevoir Sa lumière pour pouvoir éviter la mort, et surtout la mort éternelle.

O Sagesse infinie de notre Maître, Il savait que nous étions incapables de louer Dieu, si Lui-même ne nous donnait dès ici-bas Son Royaume ; c’est la raison pour laquelle Il a formulé les deux demandes, l’une à la suite de l’autre : « Que Votre Nom soit sanctifié et que Votre Règne arrive en nous».

J’explique ma pensée : quand une âme se trouve dans le royaume du ciel, elle jouit d’un bonheur indescriptible, alors Jésus notre Bon Maître, veut que nous aimions notre Père dès ici-bas si nous le connaissons.

Donc une âme peut, avec l’aide de Dieu, parvenir à aimer comme on aime dans le ciel. Ici bas nous sommes encore sur une mer agitée, mais Notre Seigneur accorde aux âmes fatiguées un calme intérieure qui est un avant-goût de la félicité des Saints.

Cette demande du Pater est un commencement de la contemplation pure ou oraison de quiétude. Dieu fait passer les personnes de la prière vocale à une sublime contemplation sans le savoir.

Une personne que je connais ne priait que vocalement, elle récitait un certain nombre de Pater en l’honneur des mystères où Notre a répandu Son Sang, c’est ainsi qu’elle entrait en pure contemplation et que Notre Seigneur l’élevait jusqu’à l’union divine. Suivez donc cet exemple, vous qui n’êtes pas sûres d’être des contemplatives.