Dieu seul DIEU Seul - Oeuvre et être

Dieu seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Royaume de Dieu Spiritualité

Maître Eckhart

Instruction spirituelle
De la volonté
De l'abnégation
Etre avec Dieu
Oeuvre et être
La retraite spirituelle
De la vigilance
Bénédiction du péché
Du repentir
De la Vie éternelle
La vrai pénitence
Imitation du Christ
Du sacrement
Chercher Dieu
Recherche spirituelle
Du désistement de soi
Absence de besoins


Les gens ne devraient pas toujours tant réfléchir à ce qu'ils doivent faire, ils devraient plutôt penser à ce qu'ils doivent être. S'ils étaient seulement bons et conformes à leur nature, leurs oeuvres pourraient briller d'une vive clarté. Si tu es juste, tes oeuvres le sont aussi. Ne pense pas mettre ton salut sur un " agir " : c'est sur un être qu'il faut le placer. Car les oeuvres ne nous sanctifient pas, mais nous devons sanctifier les oeuvres. Et même s'il s'agit des oeuvres les plus pieuses, elles ne nous sanctifient pas le moins du monde parce que nous les accomplissons : mais dans la mesure où nous avons l'être et l'essence, nous sanctifions notre agir, que ce soit manger, dormir, veiller ou n'importe quoi d'autre. Ceux qui ne sont pas d'essence élevée ce qu'ils peuvent faire ne réussit pas. Conclus de là comment on doit diriger tout son zèle vers ce but : d'être un homme bon. L'important n'est pas tant ce qu'on fait ni de quel genre sont les oeuvres que comment est le fond des oeuvres. Le fond dont dépend si l'essence de l'homme est bonne, le fond aussi d'où les oeuvres de l'homme reçoivent leur valeur, est que notre coeur soit entièrement tourné vers Dieu. Mets toute ton application à ce que Dieu devienne grand en toi et que ton sérieux et ton zèle ait de la valeur à ses yeux dans toute action et dans toute abstention ! En vérité tes oeuvres, quelque nom qu'on leur donne, n'en seront aussi que meilleures. Cherche Dieu et tu trouveras Dieu et tout le bien par-dessus le marché. Oui, dans un pareil état d'esprit, tu pourrais marcher sur une pierre et ce serait davantage une oeuvre pieuse que si tu recevais pour l'amour de toi-même le corps de Notre-Seigneur et que ton état d'esprit manquât donc de détachement. Celui qui s'attache à Dieu, Dieu, et toute qualité solide, s'attache à lui. Et ce que tu cherchais auparavant, voici que cela te cherche à son tour, ce que tu poursuivais auparavant, voici que cela te poursuit, et ce que tu devais fuir auparavant voici que cela te fuit. C'est pourquoi : vers celui qui s'attache à Dieu, vers lui se porte ce qui est divin, et de lui se retire ce qui est hétérogène et étranger à Dieu.