Dieu seul DIEU Seul

DIEU Seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Royaume de Dieu Spiritualité

Thérèse de Jésus
Chemin de la perfection

Chapitre 15
Chapitre 16 et 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22 & 23
Chapitre 24 & 25
Chapitre 26
Chapitre 27 & 28
Chapitre 29
Chapitre 30
Chapitre 31
Chapitre 32
Chapitre 33 & 34
Chapitre 35
Chapitre 36 & 37
Chapitre 38
Chapitre 39
Chapitre 40
Chapitre 41
Chapitre 42

LE CHEMIN DE LA PERFECTION
Chapitre 35

Fin du même sujet

Je reprends un point que j’avais traité auparavant qui est l’oraison de recueillement : C’est –à- dire comment rentrer en nous-mêmes et de nous tenir seules avec Dieu après la communion et si vous ne pouvez communier sacramentellement, faites une communion spirituelle. Ainsi l’amour de Notre Seigneur s’imprime dans nos âmes et se communique à nous de diverses manières. Il nous suffit de quelques moments passés auprès de Notre Seigneur pour être pénétrées d’une chaleur qui durera plusieurs heures.

Si vous ne parvenez pas à ce résultat, sachez que le démon peut être la cause. En plus il essaiera de vous persuader que vous trouverez d’autres dévotions en d’autres exercices de piété. Tenez fermes et prouvez ainsi à Notre Seigneur combien vous L’aimez. Vous savez bien que peu d’âmes L’accompagnent et Le suivent dans la souffrance. Endurons quelque chose pour Lui, Il nous le rendra. D’autres âmes Le chassent grossièrement, alors c’est à nous de souffrir avec Lui. Et s’il n’ya aucune âme à souffrir avec Lui, Son père ne permettra qu’Il demeure parmi nous. Mais comme notre Père est un bon ami à Ses amis et un bon Maître a Ses serviteurs, Il le laisse vaquer comme Il veut à une œuvre où Son amour resplendit envers Son Père et envers nous.

O Père Saint, ne refusez pas à votre Fils cette faveur, Il est pour nous la source de tant de biens, Il désire rester avec nous et Vous avez consenti. Prêtons à Notre Seigneur nos voix pour le défendre parce que Lui ne défend pas Sa cause. Prions comme Jésus nous l’a appris. Supplions notre Père que Jésus ne soit pas traité d’une manière indigne. Par l’Eucharistie, cette offrande si précieuse, que le Père mette fin aux outrages et aux profanations qui se commettent dans tous les lieux où le très Saint Sacrement se trouve entouré d’hérétiques. O Sainte patience mon Seigneur, ou bien mettez fin à ce monde ou bien arrêtez ces maux. Au nom dur respect dû à Sa personne, faites cesser toutes ces abominations, et ces souillures. La beauté de Jésus et Son adorable pureté ne méritent pas de telles profanations dans tous les lieux où Il habite. Exaucez-nous Seigneur non pour l’amour de nous mais pour celui de Votre Fils pour Lui épargner tant d’insultes. Nous ne pouvons pas Vous demander qu’Il cesse d’être avec nous, que deviendrons-nous sans Lui ? Plaise à Votre Majesté Père, de trouver un remède à ce mal.

Exaucez-moi Père, cependant je n’ai rien fait comme longs et fidèles services ; mais hélas, ce sont plutôt mes péchés qui ont provoqué Votre courroux. Alors Père, il ne me reste que ce Pain sacré pour vous L’offrir et que par les mérites de Votre Fils, accordez-moi une grâce qu’Il a méritée de tant de manières. Calmez la grande tempête qui agite le vaisseau de l’Eglise et que la mer courroucée s’apaise. Sauvez-nous Seigneur car nous périssons.