Dieu seul DIEU Seul

DIEU Seul Dieu le Père Connaitre Dieu Union à Dieu Royaume de Dieu Spiritualité

Thérèse de Jésus
Chemin de la perfection

Chapitre 15
Chapitre 16 et 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre 20
Chapitre 21
Chapitre 22 & 23
Chapitre 24 & 25
Chapitre 26
Chapitre 27 & 28
Chapitre 29
Chapitre 30
Chapitre 31
Chapitre 32
Chapitre 33 & 34
Chapitre 35
Chapitre 36 & 37
Chapitre 38
Chapitre 39
Chapitre 40
Chapitre 41
Chapitre 42

LE CHEMIN DE LA PERFECTION
Chapitre 39

Digression sur quelques tentations plus subtiles :

Certaine humilité, mes filles, inspirée par le démon, aggrave les péchés commis et jette les âmes dans des angoisses, les éloigne de la communion, car elles se sentent indignes. Elles ne consacrent plus le temps qu’il faut à l’oraison parce qu’elles perdent beaucoup de temps à examiner si elles sont bien ou mal préparées. Aussi se sentent-elles indignes de la miséricorde divine et toutes leurs œuvres leur semblent inutiles.

La vraie humilité ne porte dans l’âme ni trouble, ni bouleversement, elle est plutôt accompagnée de paix et de douceur même si elle reconnaît sa misère. Elle veut à tout prix travailler au service de Dieu avec beaucoup d’ardeur. La fausse humilité inspirée par le démon, trouble l’âme, l’agite et l’accable de chagrin et ceci dans le but de nous ôter toute confiance en Dieu. Détournez-vous de cette pensée et fixez-la sur la miséricorde de Dieu et la Passion de Notre Seigneur.

A d’autres moments, le démon vous inspirera des austérités excessives pour vous persuader que vous faites des choses considérables pour Dieu. Si votre confesseur ou votre supérieure vous les défend et que vous persistiez, soyez sûres que c’est une tentation.

Une autre tentation très dangereuse, c’est de vous inspirer une présomptueuse confiance en vous persuadant que vous êtes détachées du monde. En vous engageant avec sécurité dans des occasions avec le monde, vous tombez misérablement, et le démon vous empêchera de vous relever. Ne vous livrez jamais à une sécurité qui exclue la crainte de tomber. Commencez toujours votre contemplation par l’aveu de votre misère. L’oraison qui vient de Dieu est toujours accompagnée d’humilité et nous aide à découvrir notre néant.

O Père eternel nous vous supplions de ne pas permettre que ces ennemis de salut nous fassent tomber dans les pièges qu’ils nous tendent. Aidées par Vous, nous pourrons les repousser. Le monde croit que l’ennemi ne tente pas ceux qui ne s’adonnent point à l’oraison. Mais lorsqu’un homme pieux est tenté, le monde s’en étonne. Le démon lui inspire cet étonnement, car il a en cela un grand intérêt parce qu’une seule âme qui arrive à la perfection lui enlève un grand nombre d’autre.